FiMé 16e édition

Si vous lisez ce texte, c’est que la 16e édition du FiMé aura lieu, ou alors partiellement, voire peut-être même pas du tout. Aurez-vous le courage malgré les gestes barrières, les masques, les solutions hydro-alcooliques, de venir découvrir un film muet et des musiciens qui seront là pour l’accompagner ? Nous l’espérons car il va falloir se soutenir les uns les autres, les créateurs, les producteurs, les organisateurs, les publics et les collectivités… durant cette période particulière. Grâce à la confiance des pouvoirs publics et à la détermination de nos lieux partenaires, nous faisons le choix de maintenir l’édition 2020 du FiMé, à l’heure où nous écrivons cet éditorial, et ce, malgré les risques financiers qui pèsent sur nos activités.

Pour conjurer le sort ou tout simplement pour alléger nos esprits de cette gravité qui nous envahit depuis des mois, nous avons décidé de programmer principalement des comédies autour d’un thème intitulé : Je t’aime, moi non plus ! Nous convoquons cette année pour vous, des maîtres de l’intrigue amoureuse (McCarey, Lubitsch, Keaton, Chaplin) autour de comédies délicieusement drôles, mais nous commencerons pourtant le festival avec deux drames, deux chefs d’œuvre du septième art. Le cuirassé Potemkine de Sergeï Eisenstein au Liberté dans le cadre du théma Passion Bleue et L’Aurore de F.W. Murnau au Théâtre Marelios, film qualifié par Truffaut comme étant « le plus beau film du monde ». Un programme de courts-métrages de Laurel et Hardy, réalisés par Léo McCarey, mettra le festival sur la voie du burlesque avant le film de Buster Keaton Les Trois Âges et le rendez-vous Charlie Chaplin à l’Opéra avec son célèbre film Le Cirque. Nous sommes également très heureux de pouvoir programmer deux pépites méconnues du grand public : La Princesse aux huîtres du génie de la comédie Ernst Lubitsch, et le film Les Deux Timides du Français René Clair qui sera sans doute un des coups de cœur de cette édition.

Pour accompagner ces films, comme chaque année, nous avons fait appel à des musiciens d’univers différents. Le groupe Zombie Zombie revient en trio pour une nouvelle création autour du film Le Cuirassé Potemkine dix ans après leur première participation au festival. Nous sommes heureux d’accueillir pour la première fois le duo Christian Leroy et Pascal Ducourtioux, grands spécialistes du ciné-concert. Et nous fêterons comme il se doit le retour du pianiste Franck Pantin, fidèle du festival, musicien connu sur notre territoire et reconnu bien au-delà. Nous attendons avec impatience la création de l’ensemble Cesar Swing dont les musiciens sauront donner du rythme à cette comédie endiablée d’Ernst Lubitsch. Notre ami Jean-François Zygel sera également présent, pour encadrer l’atelier cinéphonique composé cette année d’élèves pianistes improvisateurs du Conservatoire TPM et de l’IESM. Le pianiste Thomas Lavoine, en duo avec le violoniste Thomas Lefort, feront pétiller Les Deux Timides, ce vaudeville hilarant adapté de Labiche. Le FiMé se clôturera avec le rendez-vous incontournable à l’Opéra de Toulon, en compagnie de l’Orchestre Symphonique, dirigé pour la première fois par le jeune et talentueux chef d’orchestre Léo Margue.

Bon festival !